Le manque de libido après la ménopause

En général, les femmes arrivent au stade de la ménopause aux alentours de 50 ans. Si certains considèrent cela comme une maladie, c’est plutôt une phase, un phénomène naturel dans la vie d’une femme. Bien que la gent féminine rencontre diverses difficultés en rapport avec sa se sexualité comme la baisse de la libido.

Les symptômes de la ménopause

On parle de ménopause lorsque les ovaires cessent de produire la progestérone et les œstrogènes. Ces derniers sont des hormones de reproduction qui permettent à une femme d’enfanter. Avant la ménopause, celle-ci passe d’abord par une période de pré-ménopause où les règles comme à être irrégulières. Selon le cas, elle peut durer des années avant que la période soit confirmée avec l’interruption totale des menstruations durant douze mois en continu. Cet arrêt définitif des cycles menstruels est également prouvé par un diagnostic des dosages hormonaux.

Cette phase de transition génère chez les femmes divers troubles à cause de l’absence d’œstrogène. Egalement appelés troubles climatériques, les femmes subissent des changements physiques, psychologiques mais aussi endocriniens. Pour certaines, lorsque la production d’hormones de la reproduction cesse, elles sont exposées au risque de maladies cardiovasculaires et d’ostéoporose.

Pourquoi le manque de libido est fréquent chez les ménopausées ?

Une fois que le cycle menstruel disparait de la vie d’une femme, des changements lui surviennent. Et cela concerne essentiellement sa vie sexuelle dont la baisse de la libido, hormis l’anxiété, la prise de poids, la dépression ou les troubles de la vessie. Le plus compliqué c’est l’impact liés à ces changements vis-à-vis de son partenaire.

Comme le taux d’estrogènes est réduit à la ménopause, le flux sanguin vers le vagin va diminuer. Cette diminution va ainsi amincir les tissus et les lèvres vaginaux et influencer la stimulation sexuelle. Cela impacte également sa lubrification voire l’excitation. Certaines fois, les femmes ménopausées sont aussi exposées à des rapports douloureux et à la difficulté d’atteinte de l’orgasme. Mais cette diminution de la libido est en rapport avec le stress et le mal-être des changements hormonaux.

Comment remédier à la baisse de la libido ?

Pour retrouver sa libido, la femme peut s’adonner à un traitement médical spécial. Avec son changement corporel, elle peut également se permettre un changement d’hygiène de vie. Comme la sécheresse vaginale est assez fréquente à la ménopause, il est conseillé d’utiliser un lubrifiant hydrosoluble. Une issue qui va atténuer les conséquences des changements hormonaux chez la gent féminine et améliorer les activités sexuelles avec son partenaire.

On peut également rallonger les préliminaires ou renoncer à atteindre l’orgasme durant les rapports sexuels. La variation des pratiques sexuelles et la masturbation peuvent aussi constituer une solution pour la ménopausée et sa partenaire. A part cela, la pratique régulière d’une activité physique est très sollicitée pour affronter la diminution de la libido et les autres conséquences de la ménopause.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *